Les conférences pédagogiques du Terrain

Le Terrain > Blog > Les conférences pédagogiques du Terrain

Mon premier seule en scène sur le thème de l’éducation. [Et, on lui dit à la meuf que c’était juste un talk de 10 minutes ?] 12 en fait parce que logorrhée et moi on est des potes d’enfance

Mais en fait oui. Mon premier seule en scène. Il n’y a pas de petites ambitions, que d’immenses envolées. Et si la politique de l’autruche « Quoi ? stressée à l’idée de parler devant des gens ? Moi ? Naaaan » a fonctionné jusqu’à ce que l’on accroche le micro à mon col pierrot, je me suis sentie grisée, un peu ébahie par toutes ces têtes qui me regardaient comme si j’avais l’air de savoir ce que je faisais. Alors que… non.

Une sortie de zone de confort. Et une. Encore. Des rencontres. Encore. En fait je crois que je kiffe vraiment l’idée de repenser / de construire le Terrain. C’est dynamisant. C’est revigorant. C’est déstabilisant !

Tu vois hier soir, j’ai fait mon show. 10-12 minutes. J’ai parlé d’horizontalité. J’ai dit qu’une des solutions aux problèmes de l’éducation c’était de faire faire son café matinal par ses élèves. J’ai clashé PNL. J’ai fait des ref geek #Framework. J’ai fait des ref dessin animé des années 90 #TotallySpiesFramework. Et j’ai fait rire. Volontairement ou pas. Peu importe, c’était cool. Et un peu fiérisant quand même.

Mais tu vois, hier soir, après mon show, des gens, des inconnus sont venus me parler. Pas juste pour le plaisir de discuter et d’échanger librement. Ils avaient une attente de moi. Une attente de solution. Une attente de réponse packagée. Au sujet de l’éducation. Mais WTF ! Ma bulle de liberté, de libre discussion a explosé en l’espace de quelques répliques. T’as des réseaux où je peux te suivre ? Un blog ? Une carte de visite ? Quoi, non ? Mais d’où tu viens prendre la parole et t’es pas préparée ?

Wowowo. On redescend. Ca fait tout juste une semaine trois quart que l’on commence à formaliser un début de quelque chose. Mais c’est ça. Je me suis fait rattraper par le réel. Et non, je m’étais pas préparée. Enfin si, j’avais soigneusement choisi ma tenue. Tu sais celle qui dit « Bonsoir toi. Moi c’est Audrey. 1m63. Toutes mes dents. Et si je suis là c’est parce que l’enfant en moi m’a dit que ce serait peut-être un peu marrant. Mais j’te jure je me prends pas au sérieux. Parce que sinon, vas-y ça fait trop peur ». Ouais ma tenue elle disait ça. Ou presque. Mise à part une réflexion minutieuse sur le nombre de bagues à mes doigts, je n’avais en aucun cas anticipé cette attente. Ce sérieux en fait. J’ai comme été transportée de sérieux en sérieux et pour toute réponse je crois que j’ai répété indéfiniment pendant 3h : « Moi ? C’que j’ai fait et qui a marché ? Bah j’ai arrêté de considérer l’enfant / l’ado / l’élève comme un sous-adulte. J’ai pris le parti de me dire que c’est un individu comme moi. J’avoue comme j’ai l’air d’avoir leur âge, le rapprochement se fait plus facilement ». Aller. Merci c’est tout pour moi. Puis je ponctuais par un « plus sérieusement… point de suspension ». Parce qu’en fait y a pas tant de plus sérieusement qui tienne. Pas dans l’expérience que j’ai pu vivre et encore moins dans celle que j’ai envie de construire.

Alors oui. Hier soir, après mon show, ça a été le bordel dans ma tête et j’ai clairement pas « bien vendu mon produit ». Oulala. Cam, va chercher les orties que je me flagelle ! En fait, ce matin j’en rigole un peu, parce qu’au pire c’est trois pelés, un tondu qui m’ont trouvée nulle dans mes explications. Mais hier soir, je t’assure je faisais moins la fiérote. Quoique. J’avais fait mon show pendant quelques minutes. Et ça. J’en suis pas peu fière !

Reste à concevoir un pitch mi-nous, mi-sérieux pour tous ceux qui sont pas nous. Pour tous ceux qui pensent que l’éducation c’est sérieux. Et ils sont nombreux. Et peut-être qu’ils ont raison !

2 thoughts on “Les conférences pédagogiques du Terrain

  1. AffiliateLabz dit :

    Great content! Super high-quality! Keep it up! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le mot des fondatrices

Salut !

Nous, c’est Audrey & Camille. Après avoir accompagné des ados en décrochage scolaire dans une école, on s’est lancées dans l’aventure d’entreprendre dans l’éducation.

On sort du sujet de l’académique pour réfléchir à comment remettre du sens au coeur de l’apprentissage afin qu’il soit à nouveau perçu comme utile par des générations qui transcendent l’accès à la connaissance tel qu’on a pu le connaître.