L’adignation : de l’ado et de l’indignation

Le Terrain > Blog > L’adignation : de l’ado et de l’indignation

Pédagogie sur-mesure adaptées aux décrocheurs scolaires

L’entendez-vous la petite chanson qui, en ces temps modernes, lie sans les décortiquer Ado et Rébellion ?

La rébellion, si j’ai bien compris le Larousse, c’est autant une histoire d’action, que de réaction : “Action de se rebeller, de se révolter. Attitude d’opposition, de révolte, indiscipline”.

Et se rebeller, ce serait : “Ne plus vouloir accepter la tutelle de quelque chose ou de ce qu’on estime être une contrainte insupportable”.

Ca y est, je l’ai. La contrainte insupportable. La Rébellion, cette action/attitude de ne plus vouloir accepter l’insupportable.

Mais attendez. Ce n’est pas plus adolescent qu’adulte ce concept. C’est même, à bien y regarder, la manifestation saine de comportements salvateurs dûment sélectionnés à travers les âges. Une illustration de la Survie très premier degré.

(On notera que d’après la définition ci dessus évoquée, survivre, relève de lindiscipline

Comment ça, je “sophisme” ?

Je sais ce que vous allez dire. Toute la nuance réside dans un autre mot, glissé au non-hasard de la définition : “ce que l’on ESTIME”.

Là, dans cette nuance, se glisse le coeur du débat : à chacun d’estimer ce qui est insupportable. Affect contre affect, histoire personnelle contre histoire personnelle, théorie contre théorie. Le débat démocratique. On est content.

Mais ne nous arrêtons pas là. Moi, je voudrais aller plus loin que la rébellion. Je voudrais vous parler de l’indignation : “Sentiment de colère ou de révolte que provoque quelqu’un ou quelque chose”.

Parce qu’à bien regarder les ados, j’ai l’impression qu’il est plus question d’indignation chez eux que de rébellion. Je dirais même, la naissance de l’indignation.

J’ai donc demandé à mon vivier d’ados ce qui les indignait. Juste comme ça. Je vous cache pas qu’ils sont quelques uns à m’avoir dit “c’est vague ta question”. L’indiscipline dans toute sa splendeur. 

L’idée, c’était de voir ce qui leur viendrait à l’esprit, comme ça en premier. Je me suis promis de vous les lister, brut  :

ce qui m’indigne le plus, c’est bizarre, mais c’est qu’on ne se rend compte que maintenant que les infirmières, elles font un boulot de malade. Sauf qu’elles charbonnent toute l’année et on devrait apporter plus de soutien, pas que maintenant. Tout le temps. (H, 17 ans)

ce qui m’indigne, c’est la manière dont l’homme traite l’homme. Sa gestion de la descendance, sans même se préoccuper des erreurs passées sur le point éducatif (instruction de valeurs). Nos pays n’agissent pas avec bon sens, c’est une Éducation toxique. (A, 17 ans)

Bah, ce qui m’indigne, c’est l’injustice? Si tu me donnes un sujet moins vaste je pourrai te donner plus de réponse. (T, 16 ans)

L’injustice : harcèlement, racisme Lorsqu’un groupe de forts s’attaque à un plus faible, et que la personne ne peut rien y faire. Ce qui m’indigne, c’est lorsque que quelqu’un est dans l’impossibilité de changer le cours des choses parce qu’on lui fait croire qu’il ne peut pas. (T. 19 ans)

L’encensement du bac. Pour un bout de papier qui a encore moins de valeur qu’un billet de 10.  Sachant que c’est la même chose dans les 2 cas. Du papier encensé. (G. 18 ans)

Les gens qui se prennent pour des victimes. Parce que dans la vie, faut se battre. C’est pareil pour tout le monde. (E. 17 ans)

Ce qui m’indigne le plus, c’est l’injustice. Je trouve que personne n’a le droit d’être favorisé que ce soit sur son physique ou sur son mental, ou quoique ce soit.  Le favoritisme. Tout le monde devrait être traité pareil. La non Bienveillance, dans l’enseignement, ou même ailleurs. Dans le monde du travail, ou du loisir. Les gens devraient faire preuve de bienveillance, je trouve que c’est la base pour vivre en société.

Voilà. 

Mon échantillon est un échantillon de décrocheurs scolaires, mais on avouera avoir entendu ça chez d’autres ados. Voire même, parfois, chez certains adultes.

Et si, cette histoire de rébellion, d’indignation, c’était pas juste la manifestation simple et attendue de ça : la naissance “des adultes” ?

Ado et indignation : rien d’inquiétant. Next.

One thought on “L’adignation : de l’ado et de l’indignation

  1. Stroppa dit :

    Quelle jolie leçon à méditer pour petits et même plus grands

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le mot des fondatrices

Salut !

Nous, c’est Audrey & Camille. Après avoir accompagné des ados en décrochage scolaire dans une école, on s’est lancées dans l’aventure d’entreprendre dans l’éducation.

On sort du sujet de l’académique pour réfléchir à comment remettre du sens au coeur de l’apprentissage afin qu’il soit à nouveau perçu comme utile par des générations qui transcendent l’accès à la connaissance tel qu’on a pu le connaître.