IMG_20190905_190420.jpg
LA BANDE DU TERRAIN

L'EQUIPE

Les trombines derrière le concept
NOTRE PODCAST
Ici, on te présente les fondatrices du

TERRAIN

Ici, on entreprend dans l'éducation

Notre binôme c’est avant tout celui de deux amies. L’une, pour qui la question de l’enseignement, transmission, instruction a toujours été une évidence. Je me souviens avoir écrit, soigneusement, sur chacune de mes lettres de motivation ce quasi même début : “J’ai voulu travailler dans l’enseignement depuis mes 7 ans, quand mes exercices finis, ma maîtresse m’autorisait à aller aider mes camarades”. Ma mère pourrait témoigner de mon éternelle rengaine “personne n’est bête, c’est le format du cours qui n’est pas adapté”. Nous sommes d’accord, c’est cliché et téléphoné, mais c’était là. Depuis toujours. Camille, de son côté, est passée par le secteur privé avant de se découvrir en tant que pédagogue. 

Je quittais mon appartement dans le 20ème, elle montait sur Paris, après avoir claqué la porte du laboratoire dans lequel elle travaillait à [shit] Perpignan et cherchait un lieu où poser ses valises. Une amie en commun nous a mises en relation et c’est comme ça qu’un soir, Camille et son amoureux sont venus prendre l’apéro chez nous et visiter le fameux 45m² rue des Pyrénées. Camille aime à dire qu’elle n’a pas eu l’appart mais a gagné une amie [et perso, j’en suis toute émue, parce que moi aussi]. Elle était à ce moment-là de sa vie en recherche d’emploi, postulant mécaniquement sans grande conviction et j’en étais à un stade où nous cherchions à recruter un.e pédagogue au profil scientifique.

« Je ne saurais compter le nombre d’heures et de soirées où nous refaisions le monde, discutions éducation, ado, transmission, savoir et la VRAIE bienveillance : c’est quoi valoriser l’autre et pourquoi c’est si important. […] Il fallait du Sur-mesure. Il fallait de la pédagogie par projet. De là est né le Terrain Tremplin : une structure qui essaiera toujours de parler à une altérité, pour rebondir. »

L’histoire à deux voix, c’est par ici.

Audrey Knuchel

aka Mademoiselle Knu

Audrey pense l’éducation, la transmission, le partage, et même la vie, comme ça : en liberté, en curieuse, en optimiste, en fouineuse de ce que tu as jeté de toi.

Si tu ne sais pas qui tu es, si tu penses ne rien valoir, si l’école est une douleur, si tu es perdu, si tu ne penses plus « savoir-faire » avec l’autre, si tu ne veux et ne penses plus rien pour toi-même, Audrey elle, te dira que c’est parce que tu as jeté dans la poubelle de tes fausses croyances, tes trésors.

Et là, prends garde, ça va remuer dans tes entrailles et dans ta tête, et sans t’en rendre compte, dans la douceur et la bienveillance, tu risques de faire tes poubelles.

Notre parcours

aka des titres pompeux, en veux-tu, en voilà

Mindmap parcours terrain

Camille Avril

aka Cam

“Je suis monté sur ce bureau pour me rappeler que nous devons constamment modifier le regard que nous portons sur le monde. Car le monde est différent vu d’ici.”

Mr Keating, Le Cercle des poètes disparus.

Voilà. C’est tout pour moi. Monsieur Keating. Camille. Camille. Monsieur Keating. Same same. Parce que Camille, c’est un peu la version féminine et IRL de Monsieur Keating. |…|

Camille c’est le coeur battant de la passion. Elle est tout à la fois le bouillonnement foisonnant des idées et la légèreté insouciante de la mise en mouvement. |…| Elle a l’intrépidité de l’audace et l’audace de l’irrévérence.

Notre logo symbolise le rebond, celui qui nous fait avancer quand on a décroché de l'école
ENVIE DE NOUS RENCONTRER ?

C'EST PAR ICI !